ICRA vous informe...
mailing-list
Inscrivez-vous à nos mailing-list! et recevez toutes nos informations sur les peuples autochtones.

Action de terrain - Touareg (Mali) - santé

Contexte

Les terribles sécheresses de 1973 et 1984 ont considérablement bouleversé le mode de vie des éleveurs sahéliens. Puis, entre 1990 et 1995, la révolte des Touaregs et la sévère répression militaire ont encore aggravé la situation de milliers de familles qui ont tout perdu sur les pistes de l'exil.

Akassa intervient auprès des populations touarègues de la région de Ménaka - dans le Nord-Est du Mali - participe à l'organisation d'une structure sanitaire mobile.

Objectifs

Aller à la rencontre des éleveurs touaregs et de leurs familles dispersées sur de vastes zones afin de leur fournir un service médical correct.

Notre ami, l'infirmier-major Zouda ag Kana, est responsable de l'unité médicale mobile et les missions à dos de chameaux se succèdent depuis 2001. Un aide-soignant et une matrone assistent l'infirmier. Les habitants de cette zone excentrée sont pleinement satisfaits, le gouvernement malien - en la personne de la ministre de la santé en visite sur le terrain - reconnaît la valeur et l'efficacité du projet et d'autres arrondissements espèrent profiter d'une structure identique...

Responsables

Jean-Pierre Valentin, Paul Lorsignol, Zouda ag Kana

Partenaires

Le conseil régional de Lorraine (Ircodel), l'organisation des Chants marins de Paimpol, l'association Tadhelt, le club UNESCO de Nancy, les ventes d'artisanats et de cartes postales, les dons généreux de nos membres et amis.

Réalisations

  • Depuis janvier 2001, l'infirmerie ambulante tant souhaitée par les Touaregs est opérationnelle. L'action du maire d'Andéramboukane - notre représentant au Mali, Mr Aroudeïny ag Hamatou - a permis de réunir les fonds nécessaires au lancement de l'opération.

  • Notre soutien prend en charge le versement des salaires (915 euros par semestre) pour Zouda et son aide. 150 euros mensuel permettent à notre infirmier de sillonner la brousse, ce salaire vient en complément de sa modeste retraite, l'aide à défrayer ses aides, en mission ou aux pâturages pour l'entretien des dromadaires du projet.
    Tadhelt, association partenaire de notre programme, assure régulièrement un approvisionnement de base en médicaments.

  • Ces dernires années, la situation dans le nord du Mali reste très instable et des bandes armées poursuivent leurs méfaits, bandits ou djihadistes. Des fièvres inconnues (symptômes proches de ceux de la méningite) ont aggravé la mortalité au Sahel. La saison des pluies a été tardive et les précipitations mal réparties ; la chaleur excessive a épuisé bien des organismes. Zouda et son fils ont mené des missions fréquentes dans le cercle de Ménaka, avec des séjours répétés dans les campements nomades, en particulier en début d'année chez les éleveurs daoussahaq.
    Zouda se ravitaille en médicaments à Gao ou Bamako, l'argent versé par Akassa permet à l'infirmier de poursuivre régulièrement ses missions, avec courage. Jean-Pierre est en relation très fréquente avec Zouda.
  • Sept parrains financent actuellement ce programme.