ICRA vous informe...
mailing-list
Inscrivez-vous à nos mailing-list! et recevez toutes nos informations sur les peuples autochtones.

Action de terrain - Karen (Birmanie) - soutien scolaire

Contexte

Depuis plus de 40 ans, les karens et les karennis combattent la junte militaire dans les régions de l'Est de la Birmanie, près de la frontière thaïe. Au cours de ces 15 dernières années, près de 120.000 karens ont fui la répression birmane et se sont réfugiés dans les camps situés le long de la frontière en Thaïlande. Les ONG leur fournissent la nourriture, les soins de santé, le matériel scolaire, etc.

Pour les karens restés en Birmanie, la situation se précarise de jour en jour. Aucune aide ne parvient à ces populations qui errent dans la jungle birmane dans l'espoir de rejoindre la frontière thaïlandaise. Ces populations ne bénéficient pas de l'aide des ONG. Elles survivent dans des conditions de vie dramatiques : les soins de santé sont inexistants, les enfants n'ont pas accès à la scolarité. Fuir vers la Thaïlande est devenu difficile : les autorités thaïes essaient de contenir, voir de stopper le flot des réfugiés.

Il devient à ce jour extrêmement urgent et indispensable d'assurer une action solidaire à l'intérieur même du territoire birman, auprès des populations civiles tentant de survivre dans des zones échappant encore au contrôle de l'armée birmane et qui ont perdu tout espoir de pouvoir se réfugier à l'abri des frontières de la Thaïlande.

Objectifs

Plusieurs initiatives ont déjà été entreprises par les réfugiés birmans ou karens de la région de Mae Sot dans les domaines médical et éducatif.

Elles se sont concrétisées en tout premier lieu par la mise en place de plusieurs équipes de "Médic-back-pakers". Il s'agit de réfugiés, formés aux premiers secours, aux interventions d'urgences. Dotés de quelques médicaments essentiels et d'un matériel de première urgence transportés dans des sacs à dos, ils partent de Thaïlande, traversent la frontière et s'enfoncent en Birmanie à la recherche des populations civiles isolées pour leur porter secours lors de missions qui peuvent durer souvent plusieurs mois au péril de leurs vies.

Ces équipes médicales sont accompagnées d'instituteurs qui tentent de scolariser pendant de brèves périodes ces populations dans des structures semi-permanentes. ICRA participe à cette mission en parrainant ces équipes, c'est-à-dire en soutenant ces instituteurs bénévoles afin qu'ils puissent subvenir aux besoins de leur mission, à leur logistique lors de leurs déplacements dans la jungle Birmane, et également à leur assurer une petite rémunération pour permettre à leurs familles de se subvenir à elles-mêmes pendant leurs absences.

Ces dernières années, ICRA a diversifié ses interventions notamment en soutenant des écoles karen à l'intérieur du territoire thaïlandais (financement des salaires des instituteurs, des fournitures scolaires et des repas des élèves) et en apportant une aide sanitaire (filtres à eau) aux écoles et aux ménages les plus dŽmunis.

Réalisations

  • Soutien scolaire : ICRA finance le salaire de douze instituteurs dans plusieurs écoles en Thaïlande et dans une école en Birmanie.

  • Soutien nutritionnel : ICRA prend en charge les repas du midi et parfois du soir dans plusieurs écoles notamment dans deux établissements qui accueillent des enfants orphelins ou des enfants dont les parents sont restés en Birmanie et qui envoient leurs enfants de l'autre côté de la frontière en Thaïlande pour qu'ils puissent être scolarisés.

  • Cours de langue Karen : ICRA finance le salaire d'une professeur Karen dans une école Thaï scolarisant des enfants karen mais où les cours sont dispensés en thaï.

  • Filtres à eau : ICRA a équipé plusieurs écoles en filtres à eau afin que les élèves puissent disposer d'une eau de bonne qualité durant leur temps scolaire. Par ailleurs, une centaine de familles démunies a été équipée de filtres à eau notamment dans les villages de réfugiés clandestins situés en dehors des camps de réfugiés.

  • Construction d'école : ICRA a participé à la construction en toute ou partie de plusieurs écoles en Birmanie (écoles temporaires en bambou) et en Thaïlande, notamment suite à l'arrivée massive de nouveaux réfugiés en 2011.

  • Fourniture de vêtements : ICRA a financé l'achat de vêtements pour les enfants les plus démunis d'un pensionnat accueillant des enfants réfugiés de Birmanie.

  • En projet : la création d'un jardin sur un terrain d'un orphelinat par les enfants aidés d'un instituteur et d'un maraicher pour y produire des fruits en légumes pour améliorer leurs repas.

Douze parrains et la section suisse d'ICRA financent l'ensemble de ces programmes.