ICRA vous informe...
mailing-list
Inscrivez-vous à nos mailing-list! et recevez toutes nos informations sur les peuples autochtones.

Actions urgentes

Mexique : Pour la défense de la forêt de Los Chimalapas

La merveilleuse forêt tropicale de Los Chimalapas est en grand danger. Foyer du peuple autochtone Zoque, l’immense jungle est en train de subir l’invasion massive de bûcherons et d’éleveurs de bétail. Le 1er avril 2015, les Indiens rencontreront le gouverneur de leur État. Soutenons-les dans la défense de leur territoire.
La forêt tropicale de Los Chimalapas, avec 146 espèces de mammifères, 140 espèces de reptiles et d'amphibiens, 316 espèces d'oiseaux et 900 espèces de papillon recensées, est la région ayant la plus grande biodiversité du Mexique.

Située dans l’État de Oaxaca au sud-est du pays, l’immense jungle de 600 000 hectares est également le territoire ancestral reconnu du peuple Zoque. Les Indiens ont préservé ce trésor naturel grâce à leur mode de vie traditionnel. Les autochtones ont repoussé plusieurs fois par le passé les envahisseurs de leur forêt.

Mais aujourd’hui l’invasion de Los Chimalapas a pris une toute autre ampleur car encouragée par le gouvernement de l’état voisin du Chiapas. Des bûcherons et des éleveurs de bétail du Chiapas sont de plus en plus nombreux à s’accaparer les terres des Zoque. Les conséquences sont fatales pour la nature, la biodiversité et les autochtones.

Menaces sur l’une des dernières forêts tropicales du Mexique

Ni le gouvernement mexicain ni celui de Oaxaca n’ont réagit à cette invasion. Les Indiens Zoque ont donc décidé de défendre eux-mêmes leurs forêts en bloquant des routes : « La Terre nourricière ne doit pas être pillée ! Les habitants de Los Chimalapas sont en lutte pour leur survie ! » est écrit sur leurs banderoles.

Le 1er avril 2015, le gouverneur de l’État de Oaxaca recevra les représentants du peuple Zoque pour tenter de résoudre le conflit. Pour montrer leur bonne volonté, les Indiens lèveront les barrages qui empêchent de circuler entre les États de Oaxaca, de Chiapas et de Veracruz.

Les autochtones et écologistes du Mexique doutent néanmoins de la sincérité des politiciens et appellent la communauté internationale à faire pression sur eux avant et après leur entrevue.

Soutenez-les en signant la pétition lancée par Sauvons la forêt pour la préservation de la forêt de Los Chimalapas.