ICRA vous informe...
mailing-list
Inscrivez-vous à nos mailing-list! et recevez toutes nos informations sur les peuples autochtones.

Actions urgentes

Soutien aux Tibétains gréviste de la faim à Turin

Depuis le 13 février, trois Tibétains sont en grève de la faim à Turin pour demander à ce que les JO de Pékin soient remis en cause si, comme elle s'y est engagée, la Chine ne fait pas d'effort sur les Droits de l'Homme d'ici à 2008, et comme l'a déclaré le CIO lors de l'attribution de ces jeux à Pékin en 2001.
Malheureusement, les diverses organisations de Droits de l'Homme, et les groupes de soutien au Tibet ont remarqué une augmentation de la répression depuis cette attribution.

Ces trois Tibétains, membres de la plus grande ONG tibétaine au monde, le TYC (Tibetan Youth Congress - 30 000 membres) demandent aussi aux pays libres de boycotter les JO de Pékin.

Pour l'instant, cette information a quelques difficultés à être relayée par les journaux occidentaux, tous tournés vers les médailles.

Afin d'apporter notre soutien à ces trois grévistes, afin que les risques qu'ils prennent pour leur vie ne soient pas inutiles, nous appelons à vous rendre sur le site de cyberacteurs afin de signer la pétition en faveur des grévistes de la faim tibétains :

www.cyberacteurs.org/actions/action.php?id=86

Contenu de la lettre envoyée au Président du CIO :

Monsieur le Président du CIO

Deux membres du Congrès de la Jeunesse Tibétaine (Tibetan Youth Congress : TYC) et Palden Gyatso, ancien prisonnier politique qui avait été condamné à 33 ans de détention par la Chine et militant âgé de 75 ans, sont en grève de la faim illimitée à Turin. Cette action de protestation contre les Jeux Olympiques de Pékin de 2008 a commencé le lundi 13 février dernier. Ils en sont aujourd'hui à leur 9e jour de grève.

Palden Gyatso a rappelé la déclaration du Comité d'Organisation Olympique (CIO) pour qui, s'il n'y avait aucune amélioration dans la situation générale des droits de l'Etre Humain en Chine, la décision d'attribuer les Jeux à Pékin devait être reconsidérée. Mais jusqu'à présent, rien ne s'est produit malgré la dégradation des conditions au Tibet.

Par la présente je tiens à marquer mon soutien aux grévistes de la faim et à relayer leur action

Je demande au CIO, conformément à sa déclaration faite lors de l'attribution, en 2001, des jeux olympique à Pékin, de vous assurer que le gouvernement chinois améliore sans plus attendre la situation générale des Droits de l'Etre Humain au Tibet et en Chine.

Je vous invite Monsieur le Président du CIO à rendre visite aux grévistes de la faim afin d'entendre leurs réclamations.

Dans cette attente, je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de mes salutations distinguées.


N'oubliez pas , pour leur envoyer un message de soutien : torino2006@italiatibet.org

D’autres infos encore sur les sites :
http://www.italiatibet.org/
http://www.dossiertibet.it
http://www.2008-freetibet.org

Suivi

Fin de la grève de la faim

Suite à l'engagement du CIO de prendre en compte leurs revendications, les trois grévistes de la faim tibétains ont mis fin à leur action ce lundi.

ICRA remercie tous ces adhérents et sympathisants qui ont pris par à cette action via le site cyberacteurs.org.

Conformément à son engagement, le Comité International Olympique (CIO) a tenu une conférence de presse le 25 février à l'emplacement de la grève de la faim du TYC, accusant ainsi réception des demandes des trois grévistes. Le CIO était représenté par l'un de ses membres exécutifs, M. Mario Pescante, aussi président du Comité olympique européen, et par M. Maza Pierpaolo, vice-président du Comité d'organisation olympique pour les Jeux d'hiver de Turin (TOROC). Lors de la conférence de presse officielle, M. Paolo Pescante a donné l'assurance aux grévistes de la faim que le CIO “donnerait suite à leurs préoccupations” et leur a demandé d'interrompre leur action.

M. Mario Pescante a aussi déclaré que M. Jacques Rogge, président du CIO, l'avait chargé de rendre visite aux grévistes de la faim afin de leur témoigner que leur “message avait été entendu” et qu'“ils étaient parvenus à transmettre leur appel”. Il a ensuite ajouté que les préoccupations des grévistes de la faim étaient considérées avec importance par le CIO et que celui-ci allait “étudier les arguments qu'ils s'étaient efforcés de mettre en avant”. Il a garanti que la question des droits de l'Homme au Tibet serait abordée durant la réunion officielle du CIO dimanche, le jour de clôture des Jeux Olympiques d'hiver de Turin. Et s'est ensuite engagé à ce que le Comité “continue son suivi de manière appropriée dans le cadre de sa compétence”.

Le 27 février, M. Marco Calgaro, maire-adjoint de Turin, accompagné par M. Tricarico, ministre d'Etat, se sont officiellement rendus sur le lieu de la grève de la faim en tant que représentants du maire de Turin, M. Sergio Chiamparino, transmettant son intérêt pour les demandes des grévistes et leur assurant que la question avait été abordée avec les membres exécutifs du CIO. En outre, le maire adjoint a assuré aux grévistes de la faim que la question du Tibet serait soulevée au Parlement européen à l'encontre de la Chine, et leur a demandé de bien vouloir clore leur action.

Tenant compte de ces derniers développements et prenant en considération le fait que les grévistes étaient parvenus à rendre justice au peuple tibétain, le Tibetan Youth Congress a interrompu la grève de la faim le 27 février 2006. Lors d'une cérémonie consacrant la rupture du jeûne, le maire-adjoint de Turin a offert des jus de fruit aux trois grévistes : le vénérable Palden Gyatso (ancien prisonnier politique et auteur du « Feu sous la neige »), Sonam Wangdue (président du Congrès régional de la jeunesse tibétaine à Dharamsala) et Tamdin Choephel (vice-président de la Communauté tibétaine en Italie).

Le Tibetan Youth Congress salue le courage et l'endurance des trois Tibétains et considère leur sacrifice comme une inspiration pour la poursuite de notre lutte en vue de recouvrer la liberté du Tibet. Le TYC respecte les engagements pris par le CIO comme une étape dans la prise de conscience du sort du peuple tibétain par celui-ci.

Bien que le Comité International Olympique n‚ait pas répondu entièrement à nos attentes, il demeure que le TYC respecte les appels et les messages reçus de la part de gouvernements, de parlementaires, d'ONG aussi bien que de particuliers à travers le monde. Tout en interrompant cette action aujourd'hui, le TYC s'engage pleinement à intensifier la poursuite du combat avec d'autres campagnes et d'autres activités.

Le Tibetan Youth Congress est reconnaissant pour la solidarité et le soutien manifestés par les milliers de visiteurs aux grévistes de la faim et à leurs demandes légitimes.

Les grévistes de la faim ont été profondément touchés par les visites personnelles et les milliers de messages de soutien de la part d'individus et d'organisations en provenance d'Italie, de France, de Suède, d'Inde, d'Allemagne et des Etats-Unis.

M. Thomas Mann, président de l'intergroupe Tibet au Parlement européen, a déclaré dans son message aux grévistes de la faim : “Je crois que la juste cause du peuple tibétain doit être soutenue par la communauté internationale. Par conséquent, j‚appelle le CIO à prêter attention sans délai à votre demande (...) Mes prières vont avec vous à Turin, et je ferai de mon mieux pour faire connaître votre action altruiste à la communauté internationale”.

Le soutien authentique du gouvernement italien, des groupes de soutien et de la communauté tibétaine en Italie, ainsi que tous les journalistes qui ont relayé la juste cause du Tibet à travers le monde, ont grandement encouragé le TYC, pas uniquement dans sa lutte pour l'indépendance, mais aussi concernant un soutien plus important et des relations plus fortes encore à l'avenir avec la population italienne.

Le TYC voudrait aussi remercier la population et le gouvernement italiens pour leur préoccupation et leur soutien à notre cause légitime. Nous sommes aussi reconnaissant à tous les membres de la Communauté tibétaine en Italie pour avoir fourni toute l'aide possible dans l'organisation de ce mouvement de grève de la faim à Turin.

La situation au Tibet continue d'être grave. Nos frères et nos soeurs au Tibet font tout ce qu'ils peuvent pour la liberté de notre pays en risquant leur vie. l'identité même du peuple tibétain, de notre nation, risque la destruction si ceux, parmi nous, qui vivent dans des pays libres, échouent à assumer le rôle que notre lutte nous à assigner. Le TYC estime que chaque Tibétain se doit de faire tout ce qui lui est possible pour l'accomplissement de nos demandes légitimes. Alors que nous évoluons dans notre chemin pour le sacrifice et la liberté, ce jour peut représenter le terme de notre grève de la faim à Turin, mais il ne s'agira jamais de la fin de notre lutte jusqu'à ce que le TYC et le peuple tibétain parviennent à la restauration de notre nation.

Le TYC réaffirme sa demande pour la complète indépendance du Tibet comme étant l'aspiration ultime de six millions de Tibétains et s'engage à faire chaque sacrifice que notre lutte exigera.

Tibet Libre
Tibetan Youth Congress, Turin, le 28/02/06
www.tibetanyouthcongress.org