ICRA vous informe...
mailing-list
Inscrivez-vous à nos mailing-list! et recevez toutes nos informations sur les peuples autochtones.

Actualités

Guyane : appel des Hurleurs de Guyane contre l’orpaillage illégal

Le Collectif LAWA et Les HURLEURS de Guyane invitent la population guyanaise à manifester son ras le bol face à l’orpaillage illégal, en participant ce jeudi 26 octobre à 15h à un grand concert de klaxon et de hurlements, afin de rappeler au Président de la République la nécessité d’enclencher au plus vite une nouvelle ère dans la lutte contre l’orpaillage illégal.
[22 Octobre 2017]
Les HURLEURS de Guyane et le Collectif LAWA, qui rassemble A NO WI OPO de Maripasoula, SOUS LE FROMAGER de Papaïchton et U WELI de Grand Santi, appellent conjointement la population guyanaise à faire du bruit, pendant 15 minutes symboliques, le jeudi 26 octobre prochain à 15h, lors de la visite présidentielle. L’objectif de cette manifestation sonore est de rappeler à l’exécutif la souffrance extrême générée par l’orpaillage illégal depuis près de 30 ans en Guyane.

Ce fléau infecte nos sols, nos rivières, nos enfants, nous tous ! Il créé une insécurité, des trafics d’hommes et de femmes, de la violence, de la pollution, de la division. Il va à l’encontre d’un développement harmonieux de la Guyane.

Nous rappelons, par exemple, que 32 gendarmes dédiés aux opérations Harpie ont été mutés vers la Guadeloupe en octobre 2016, et n’ont pas été remplacés depuis. En conséquence directe, le Parc Amazonien de Guyane faisait état en août 2017 de 177 sites actifs d’orpaillage clandestin dans l’enceinte du plus grand parc national de France et de l’Union Européenne, soit une hausse de 78% entre mars et août 2017. Ce constat d’échec suit une tendance lourde : sur l’ensemble de l’année 2016, la pression liée à l’orpaillage illégal au sein du Parc avait déjà augmenté de 24%.

Et le 4 octobre dernier, des gendarmes et militaires positionnés sur le littoral à 20km de la route nationale, essuyaient des tirs de la part de garimpeiros. 48h plus tard, le 6 octobre, l’ensemble des autorités coutumières du Haut Maroni publiaient un nouvel appel au secours, rappelant que leur « territoire est actuellement pillé et souillé par les orpailleurs clandestins ».
Si vous aussi cette situation vous révolte, exprimez-le !

Le Collectif LAWA et les HURLEURS de Guyane invitent donc la population à manifester sa solidarité avec les victimes de l’or illégal et les forces de l’ordre qui n’ont pas les moyens suffisants pour lutter contre ce fléau. Le jeudi 26 octobre, soyons unis pour protéger notre Guyane : Hurlez, klaxonnez avec nous, sortez vos tambours ou vos trompettes, vos casseroles et faites-vous entendre massivement pour qu’une nouvelle ère s’installe face à l’orpaillage illégal. Envahissez les réseaux sociaux en témoignant de l’événement aves vos films.
Le jeudi 26 octobre, de 15h à 15h15, préparez-vous à Hurler contre l’or illégal !
Hurleurs de Guyane
www.hurleursdeguyane.org
hurleursdeguyane@gmail.com