Agir avec les peuples oubliés ICRA International

+

Birmanie : Violents combats dans l’Etat Karen / Aide d’urgence d’ICRA

Alors que l'armée birmane continue de bombarder les villageois Karen dans les régions de Lay Kay Kaw, plus de 4 000 personnes ont été contraintes de quitter leurs maisons, certaines d’entre elles ont tenté de traverser la frontière pour se mettre en sécurité en Thaïlande.

Les organisations communautaires locales, répondant aux besoins d'urgence des personnes déplacées, estiment que 2 000 habitants de Lay Kaw Kaw et 2 000 autres villageois des villages voisins de Htee Meh Wah Khee, Yathit Gu, P'Hee Klaw et Maw Toh Talay ont fui leurs maisons pour tenter de se mettre en sécurité.

Selon un travailleur communautaire, “Les combats dans la région de Lay Kay Kaw ont déplacé 2 000 personnes rien qu'à Lay Kay Kaw. Il y a aussi des personnes déplacées du village de Htee Meh Wah Khi et des villages de P'Hee Klaw et Yathit Gu.

Les groupes communautaires estiment que plus de 2 000 villageois déplacés sont passés du côté thaïlandais de la frontière. L’armée birmane a tiré des obus d'artillerie sur les déplacés pendant qu'ils traversaient la rivière Moei, qui constitue la frontière entre la Birmanie et la Thaïlande. Les rapports estiment que plus de 50 obus d'artillerie tirés par l'armée birmane sont tombés du côté thaïlandais.

Les derniers rapports en provenance des zones de combats indiquent que le nombre de villageois déplacés augmente et qu'il est possible que plus de 10 000 villageois doivent évacuer leurs maisons suite à l’intensification des combats.

Les villageois déplacés ont un besoin urgent d'abris, de couvertures, de nourriture, de médicaments et d'autres aides d'urgence. Les travailleurs communautaires travaillant pour fournir de l'aide ont déclaré à Karen News que les basses températures mettent les mères, les jeunes enfants et les personnes âgées en danger.

Selon notre correspondante, les combats se rapprochent de la zone frontalière et se déroulent en ce moment aux alentours de l’école de Taw Naw, école karen soutenue par ICRA depuis plusieurs années.

ICRA a envoyé une aide d’urgence (couvertures et nourriture) pour soutenir les nouveaux déplacées qui traversent la frontière en ce moment et surtout les déplacés qui ne peuvent pas se rendre en Thaïlande et doivent rester cachés dans les forêts de l'État Karen à l’écart des villages. 
Sources : ICRA et Karennews.org
Illustration : Karennews.org

Appel à Dons
Si vous aussi vous voulez participer à cette campagne de soutien, merci de nous envoyer vos dons par chèque à 
ICRA 246, Av. V. Hugo  F-94120 Fontenay (avec mention soutien Karen au dos) 
ou par virement bancaire (coordonnée bancaire; IBAN : FR76 3008 7336 6500 0222 6540 180; code BIC : CMCIFRPP) avec vos coordonnées postales (pour l’envoi du reçu fiscal) et en mentionnant soutien Karen en message. Par avance merci!


‹ Go Back