Agir avec les peuples oubliés ICRA International

+

111. Extractivisme et autochtones


Septembre - octobre - novembre - décembre 2019

Ikewan n°111, le sommaire
Au sommaire du numéro 111 d’Ikewan, Le journal des Peuples Premiers, un thema sur l’extractivisme en terres autochtones avec notamment un article sur les Bagyéli du sud-Cameroun menacés par l’extension des plantations de palmiers à huile et d’hévéas.

Thema : Extractivisme et autochtones

L’extractivisme  : Retour sur un concept émergent
L’extractivisme est une modalité de l’accumulation qui a commencé à se développer de façon massive il y a environ cinq cents ans. L’économie mondiale a commencé à se restructurer avec la conquête et la colonisation de l’Amérique, de l’Afrique et de l’Asie. 
Ce mode d’accumulation extractiviste a alors été amplifié par la demande des centres métropolitains du capitalisme naissant. 
Certaines régions se sont spécialisées dans l’extraction et la production de matières premières, c’est-à-dire de biens primaires, tandis que d’autres ont joué le rôle de producteurs manufacturiers. 
Les premières exportent la Nature, les secondes l’importent.
C. Weill - www.ritimo.org

L’extractivisme : un développement prédateur et écocidaire 
Face à l’extractivisme et ses corrolaires, le productivisme, le consumérisme et le pillage de la planète, la société civile s’organise en mettant notamment en place des tribunaux internationaux des droits de la nature et en luttant pour la reconnaissance du crime d’écocide.
S. Gergaud - www.ritimo.org

Les Bagyéli menacés par l’extension des plantations industrielles  
Au sud-ouest du Cameroun, un peuple forestier, les Bagyéli, est menacé par l’accaparement de ses terres, que l’état ou les multinationales convertissent en plantations industrielles.
En mars dernier, une équipe d’ICRA est allée à leur rencontre. 
H. Valentin

Info-Action

Feux dévastateurs en Amazonie
Depuis le début de l’été, la forêt amazonienne est ravagée par une vague d’incendies sans précédent, notamment provoquée par la politique du nouveau président brésilien tout acquis à la cause du lobby ruraliste et qui désire accroître encore la pression sur la forêt amazonienne et les territoires indigènes afin d’offrir de nouveaux espaces à 
l’exploitation minière et à l’agrobusiness, fer de lance de la croissance brésilienne.

Brèves autochtones

Journée internationale de lutte contre la monoculture d’arbres
Le 21 septembre est la Journée internationale de lutte contre la monoculture d’arbres. Organisations, réseaux et mouvements célèbrent la résistance et font entendre leurs voix afin d’exiger que soit arrêtée l’expansion des plantations industrielles d’arbres. Ces plantations menacent la souveraineté des communautés et des peuples des forêts. Cette Journée a été décrétée en 2004 au cours d’une rencontre avec un réseau communautaire de lutte contre les plantations industrielles d’arbres du Brésil. 

Brésil : 2500 femmes autochtones en marche pour défendre leurs droits
Du 9 au 14 août 2019, la première marche des femmes autochtones du Brésil s’est tenue à Brasilia. Avec le drapeau “Territoire : notre corps, notre esprit”, 2500 représentantes de 130 peuples autochtones du Brésil ont marché dans les rues de la capitale pour dénoncer la politique du gouvernement de Jair Bolsonaro et la régression en matière de garantie de leurs droits reconnus dans les textes juridiques nationaux et internationaux.

Fiche Peuple
Peuples d’Amazonie

Thématiques

Suivez-nous