ICRA vous informe...
mailing-list
Inscrivez-vous à nos mailing-list! et recevez toutes nos informations sur les peuples autochtones.

Actions urgentes

Chili : soutien au peuple Mapuche

La répression contre les communautés mapuche revendiquant leurs terres, y compris celles disposant de titres de propriété rendus par l’Etat chilien, s’intensifie.
ICRA et d’autres associations viennent d’alerter l’U.E. et exigent la création d’une commission d’enquête.
En juin dernier, suite à un mouvement de grève de la fin de prisonniers mapuches et à la pression de mouvements de défense des droits de l’homme dont ICRA ( voir notre campagne ), les autorités chiliennes s’étaient engagées à répondre aux demandes de la communauté mapuche du Chili, notamment sur la question des revendications territoriales.

Hélas, les bonnes intentions que Mme la Présidente Michelle Bachelet avait exprimées publiquement il y a quelques mois pour résoudre le conflit mapuche sont en totale contradiction avec le véritable climat de terreur imposé par le ministère de l’Intérieur et le ministère de la Justice.

Depuis plusieurs mois, la répression s’est étendue aux VIIIème, IXème et Xème régions contre toutes les communautés mapuche revendiquant leurs terres y compris celles disposant de titres de propriété rendus par l’Etat chilien à ces communautés.

Les Mapuche subissent un état de siège permanent avec des perquisitions et des rafles. Ces opérations sont souvent accompagnées de destruction des maisons.

À chaque opération militaire, des dizaines de membres de communautés sont arrêtés avec une violence inexplicable – sans présentation de mandats émis par un tribunal – et se retrouvent inculpés pour des supposés délits sans élément de preuve. Des dizaines de membres de communautés doivent être hospitalisés du fait de blessures reçues au cours des opérations, notamment des personnes âgées et des femmes.

ICRA vient d’écrire à la commissaire européenne aux relations extérieures afin de demander à l’U.E. de créer une Commission d’enquête sur ces violations quotidiennes commises sur le territoire mapuche et d’exiger du gouvernement chilien l’application des recommandations des organismes internationaux.
Lettre d’ICRA à la Commission européenne

ICRA a également répondu favorablement à l’appel à signature lancé par l’association Terre et Liberté pour Arauco afin qu’une lettre collective soit envoyée aux instances européennes.

Détails et suivi de la campagne

Menaces de l'ONU

Suite aux actions de dénonciation récentes des violations des Droits des peuples indigènes au Chili, réalisées par nombre d'associations européennes, la Commission des droits de l'homme des Nations Unies vient d'adresser un message au gouvernement chilien l'exhortant à respecter les accords internationaux et surtout garantir le droit des peuples indigènes sur leur territoire et surtout le droit à récupérer leurs terres anciennes en lui donnant un délai d'un an pour répondre à cette exigence.

L'U.E. répond à ICRA

ICRA avait écrit courant avril à la commissaire européenne aux relations extérieures afin de demander à l’U.E. de créer une Commission d’enquête sur ces violations quotidiennes commises sur le territoire mapuche et d’exiger du gouvernement chilien l’application des recommandations des organismes internationaux.

Nous venons de recevoir une réponse de Mme Belen Martinez Carbonell, membre du cabinet de la commissaire Mme Waldner : extraits :

La Commission Européenne suit de près la situation des Peuples Indigènes et le respect des Droits de l'Homme au Chili. Dans ce sens, nous restons attentifs à l'évolution de l'initiative de la Présidente Bachelet visant à modifier l'application de la loi antiterroriste à diverses situations délictueuses qui affectent des communautés mapuches. (…) De la même manière, nous suivons avec attention les rapports établis par des Organismes Internationaux pour les Droits de l'Homme concernant la situation au Chili.

Par ailleurs, la Commission Européenne, qui souhaite promouvoir les Droits Indigènes à travers leur relation avec les pays du Tiers-Monde, finance actuellement la Corporation Lonko Kilapang pour favoriser la qualification de chefs mapuches, renforçant ainsi leurs organisations en leur permettant de participer, discuter et représenter leurs propres intérêts au niveau national mais aussi international.

De plus, du 2 au 7 octobre 2006, une délégation de Parlementaires Européens, présidée par Monsieur André Brie, Président de la Délégation à la Commission Parlementaire Mixte Union Européenne-Chili, s'est rendue au Chili. Elle a pu rencontrer diverses organisations de communautés mapuches, notamment Aucan Huilcaman, représentant du "Conseil de Toutes les Terres", ainsi qu'Adolfo Millabur, afin d'approfondir la situation du peuple Mapuche. Cette entrevue s'est faite en présence de la directrice adjointe de l'Observatoire des Droits Indigènes, Madame Nancy Yánez, qui a exposé la problématique juridique des communautés dans les actions en justice pour la défense de leurs droits.

En conséquence, nous avons l'intention de demander à la Délégation de la Commission Européenne de plus amples informations sur les faits que vous citez dans votre lettre.


A suivre donc…

Une mission d’ICRA devrait se rendre au Chili cet automne afin de faire le point de la situation et de rencontrer les membres d’Amulen, la toute nouvelle section chilienne d'ICRA.