ICRA vous informe...
mailing-list
Inscrivez-vous à nos mailing-list! et recevez toutes nos informations sur les peuples autochtones.

Peuples autochtones - Introduction

Les peuples autochtones sont les descendants des premiers habitants des terres sur lesquelles ils vivent. Ayant subit divers processus de colonisation, ils restent aujourd'hui sous domination culturelle, économique, sociale, minorisés politiquement au sein d'Etats Nations qui ne les reconnaissent pas en tant que peuples distincts, avec leurs propres organisations socio-culturelles et leurs modes de vie marginaux (chasseurs-cueilleurs, éleveurs transhumants, essarteurs, etc.)

Qui sont-ils?

Ils représentent aujourdhui environ 300 millions de personnes, soit 4% de la population mondiale.

6.000 peuples disséminés à travers la planète, touches de couleur rebelles à l'uniformisation du monde, dont l'existence est menacée et les droits bafoués : colonisation des terres, destruction des forêts nourricières, pollutions environnementales, négation des cultures et des identités socio-politiques.

Pygmées d'Afrique, Aborigènes d'Australie, Amérindiens d'Amazonie, du Chiapas ou de Colombie, Négritos d'Asie du Sud-Est sont menacés de disparition physique et culturelle.

Une multitude de peuples oubliés subit le prosélytisme de religions intolérantes, l'invasion de leurs territoires par des colons, des firmes exploitant or, bois, pétrole, gaz, détruisant l'environnement et les communautés qui en dépendent.

Où vivent-ils

Il est difficile d'évaluer l'importance numérique de la population indigène. Selon diverses estimations, on compterait entre 300 et 400 millions d'indigènes, répartis dans plus de 70 pays. Cela représente près de 4% de la population mondiale.

Dans la plupart des pays, les autochtones sont en minorité par rapport à la population nationale. Au Brésil et en Suède, par exemple, ils ne représentent que 0,1% de la population du pays. Aux Etats-Unis, ils sont moins de 0,5%. Les peuples indigènes ne sont majoritaires que dans quelques pays, comme par exemple au Groenland (90%), en Bolivie et au Guatemala (60%).

Que veulent-ils?

Aujourdhui, ces peuples sorganisent et luttent pour faire entendre leurs voix.

Ils demandent le droit de vivre leurs différences dans la dignité, le respect de leurs organisations sociales et de leurs systèmes symboliques, la fin de l'exploitation sauvage des ressources de leurs territoires avec lesquels ils vivent en harmonie depuis la nuit des temps.